Résolution de conflits

Vous vous lassez d’expliquer à votre voisine que son arbre vous fait de l’ombre,

Vous ne dormez plus correctement depuis que les nouveaux voisins sont arrivés,

Vous ne savez plus quoi faire pour recouvrir les loyers et les charges impayées,

Vous vous offusquez qu’un copropriétaire refuse de faire les travaux nécessaires,

Vous redoutez l’encombrement du palier par les vélos d’autres copropriétaires…

neighbors-156089_1280

Vous êtes voisins, voisines, copropriétaires, propriétaires, locataires, résidents,

Vous êtes syndics de copropriété ou conseils syndicaux, bailleurs, structures d’accueil et d’hébergement,

Co-habiter,                                                                                              la résolution des conflits par la médiation professionnelle

Face au conflit, vous préférez le dialogue ou le recours à une solution amiable plutôt qu’à la justice,

La Médiation professionnelle 

    • permet de restaurer la confiance et le dialogue pour apaiser les relations,
    • laisse la possibilité aux personnes concernées de définir elles-mêmes une solution qui leur soit adaptée et choisie en libre-arbitre,
    • invite les personnes concernées à prendre conscience de leur propre responsabilité dans la relation,
    • repose sur l’intervention d’un.e Médiateur.e Professionnel.le totalement impartial.e, neutre, indépendant.e et tenu.e à la confidentialité.

Dans certains cas, la résolution de conflits par la médiation professionnelle impulse aussi de nouveaux liens d’entraide et de solidarité entre voisins.

Le.a Médiateur.e Professionnel.le adapte le mode d’intervention à votre situation mais en respectant un processus rigoureux et structuré commun à tous les médiateurs de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation (CPMN). Plusieurs étapes distinctes :

    1. Engager les personnes en situation de conflit à choisir ce mode de résolution amiable
    2. Conduire des entretiens individuels de préparation avec chacune des personnes concernées pour rechercher les composantes du conflit et amener la personne à s’engager à respecter les principes de la qualité relationnelle
    3. Conduire une ou plusieurs réunions de médiation avec les personnes concernées pour identifier les issues possibles du conflit et définir une solution adaptée, choisie et pérenne
    4. Amener les personnes à trouver un accord

Une profession dédiée à la qualité relationnelle

Le mot « médiation » est largement utilisé et polysémique. Il est nécessaire de le qualifier ou le contextualiser pour pouvoir le définir. Alors quelles sont les caractéristiques de la « médiation professionnelle » ? Quel rôle et quelle posture tient le médiateur professionnel ou la médiateure professionnelle ?

Pour promouvoir, préserver ou restaurer de la qualité relationnelle, le médiateur professionnel pose notamment 4 balises :

Le médiateur professionnel s’intéresse uniquement à la relation.

Il s’intéresse à la relation entre les personnes concernées -ce qu’elles disent, pensent, font vis-à-vis de l’autre-. En ce sens, il a un rôle collectif et sociétal pour contribuer à l’entente entre les personnes. Il est à l’écoute de ce que chacun « met » dans la relation à l’autre, venant ainsi pointer la part de responsabilité individuelle. Son champ d’intervention est tout à fait distinct de ses collègues professionnels de l’accompagnement individuel et du développement personnel.

Le médiateur professionnel aborde la relation par l’émotionnel.

 

En cela, il n’est pas un « expert » qui lui intervient sur le champ technique, en référence aux usages, aux habitudes, aux enjeux (ex. la salubrité de l’immeuble, un dégât des eaux…). Il n’est pas non plus un juriste qui lui intervient en référence aux textes de loi, au contrat social (ex. le règlement de copropriété, le droit de la propriété, le Code Civil, l’arrêté municipal quant au tapage nocturne…). Il s’attache aux ressentis, qu’ils soient positifs ou négatifs, et qui impactent les relations.

Le médiateur professionnel facilite la recherche d’une solution commune.

Il amène les personnes concernées à définir leur propre solution ou issue au conflit. Il garantit un cadre favorable pour qu’émergent des possibilités nouvelles et jusque-là inimaginables. Il a un rôle de tiers pour amener les personnes à aller jusqu’au bout de leur raisonnement sans les orienter, les conseiller ou s’immiscer dans leur relation. Pour cela, la médiation professionnelle exige de faire abstraction totale de tous ses référentiels et modes de représentation.

Le médiateur professionnel amène à une reconnaissance de l’autre.

Il accompagne les personnes concernées à choisir leur solution au conflit -en pleine conscience et maîtrise-, et non à subir ou contraindre. Il suscite le libre-arbitre et la libre décision, redonnant à chacun une autonomie et une responsabilité dans ses relations. Il ne cherche pas à réconcilier les personnes mais il les aide à sortir de l’adversité pour adopter une posture de l’altérité.

La médiation professionnelle est exigeante en référence à son code éthique et de déontologie avec :

    • l’impartialité > le médiateur ne fait preuve ni d’empathie ni de préférence pour l’une ou l’autre des personnes concernées,
    • la neutralité > le médiateur n’a aucun intérêt à ce que les personnes concernées choisissent l’une ou l’autre des solutions à partir du moment où elle leur convient,
    • l’indépendance > le médiateur est libre de toute forme d’autorité ou jeux de pouvoir qui pourraient être en présence.

Il garantit également la confidentialité vis-à-vis de tout tiers extérieur à la relation.

Certifiée par le Certificat d’Aptitude à la Profession de Médiateur délivré par l’EPMN – Ecole Professionnelle de la Médiation et Négociation (site internet)

Membre de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation (site internet) 

Référencée sur l’annuaire des médiateurs professionnels (site internet)

Partenaire du Cabinet de Médiation OBCD Groupe