(re)construisons
l’être – le faire – le vivre ensemble

Pour faire famille ou pour cohabiter avec ses voisins, trouvons de nouvelles ressources.

Osmose – la fabrique du vivre-ensemble contribue à l’apaisement des relations dans la société, que ce soit au sein des familles ou entre voisins, co-résidents, riverains pour un mieux-être et mieux-vivre ensemble.

Sorry

46 %

des mariages se terminent par un divorce et pour 75% des unions rompues un des conjoints reste au domicile conjugal

Sources INSEE

25 %

des individus disent être en conflit avec leurs voisins, 24% se sentent jugés et 20% évitent au moins un voisin

Sources Ined, Rives et Centre Max-Weber, mars 2021

Vous êtes...

Professionnels
Une organisation, une collectivité, un acteur des secteurs de la famille ou de l’habitat

Vous rencontrez des familles en difficultés relationnelles,
vous constatez la dégradation du cadre de vie et des relations de voisinage.

Particuliers
Un particulier, une famille, un voisin
 

Vous êtes en conflit
avec votre famille ou
des voisins, riverains

L’une vient de l’urgence humanitaire et des organisations internationales, l’autre du social et du monde associatif.
L’une est certifiée par l’Ecole Professionnelle de la Médiation Professionnelle à caractère généraliste et s’est spécialisée sur le voisinage, l’autre est diplômée d’Etat en Médiation Familiale (DEMF).

Dans une grande complémentarité, nous croisons nos regards et expériences pour proposer aux populations et aux professionnels relais un nouveau service de proximité. Nous apportons un éclairage sur la manière dont sont connectés l’espace résidentiel et nos relations interpersonnelles, les liens familiaux et nos rapports à l’autre.

Pourquoi le vivre ensemble ?

J’ai vite été confrontée au partage des espaces dans le foyer, puis à la cohabitation de différents référentiels et modes de vie. J’ai ensuite été témoin des conflits ou des guerres, de leurs conséquences destructrices pour les relations interpersonnelles et pour l’individu lui-même. Je m’interrogeais alors sur ce qui fait que l’on peut ou non vivre ensemble.

Vivre ensemble requiert certes de faire des efforts, mais la récompense en est décuplée par l’interrelation à l’autre. Il arrive qu’on ne fasse pas ces efforts par manque de temps ou d’audace, parce qu’on ne sait pas comment faire, en s’inventant des excuses. Je voulais un projet qui puisse servir de facilitateur.

Je voulais résister dans une société de plus en plus complexe qui tend à opposer, à penser en adversité. Défendre le vivre-ensemble, c’est défendre un modèle de société fondé sur l’altérité, la profonde reconnaissance de l’autre, et donc sur le non jugement.

Emmanuelle Le Roy

Pourquoi la médiation ?

Ce que je trouve intéressant dans la médiation c’est le fait de redonner à chacun le pouvoir d’agir sur ses relations. Elle vient responsabiliser les personnes concernées. C’est un accompagnement qui permet à chacun de retrouver ses compétences, sa créativité et sa capacité à réinventer une relation différente et nouvelle.

Ce mode de résolution de conflit, qui fonctionne sur un modèle horizontal en prônant la libre adhésion de chaque participant, correspond à ma conception de la relation humaine. Par le non jugement et la reconnaissance des besoins, il favorise la liberté d’expression. Souplesse, ajustements, prise en compte des émotions sont pour moi des facteurs importants pour conduire à des solutions satisfaisantes et pérennes.

Pour moi, la médiation n’est pas seulement un outil, c’est aussi une façon différente d’appréhender le monde et son rapport aux autres. Elle amène au décalage, au décentrage, à l’altérité.

Séverine Amaré

Pour introduire votre visite du site internet...

Magali Tuffier est une de nos premières rencontres et complicités. Alors qu’Osmose était encore en chantier, elle a su créer pour nous une identité visuelle dont le sens se renforce à chacune des grandes étapes de notre projet. 

Le projet d’Osmose est évolutif ; nous nous construisons au gré des rencontres et des opportunités. De la même manière, ce site internet est volontairement construit comme des briques qui peuvent s’ajouter, s’enlever, s’empiler, se désempiler, ou même s’empiler autrement.

Nous avons aussi pris le parti de ne pas mettre de photos de personnes sur ce site. Choix singulier peut-être quand nous travaillons justement sur les relations humaines. Avec Magali nous avons préféré créer une série de pictogrammes qui illustrent nos activités et notre identité, de sorte à nous prémunir de tout cliché ou stéréotype qui pourrait émerger en présentant des photos de personnes. En même temps nous considérons les relations humaines, cœur de notre métier, comme une matière qui se travaille, se pétrit, une matière rugueuse, avec des aspérités et des irrégularités, une matière changeante et modulable. C’est pour représenter cette dimension que nous avons sélectionné nos photos de matières.

Emmanuelle Le Roy

Osmose est un projet organique, vivant, qui s’adapte à son environnement.
C’est une vision du « vivre ensemble » qui se veut ancrée dans le quotidien et dans la réalité.
Osmose, c’est un projet humain avant tout.
C’est ainsi que je le vois depuis quelques années maintenant au travers d’Emmanuelle, et maintenant de Séverine.

C’est avec cet état d’esprit que nous avons conçu l’identité et le site internet d’Osmose.
Nous avons posé des bases solides, puis nous faisons grandir la communication autour du projet.

Cette façon de faire correspond très bien à la « slow communication », une communication qui a du sens, qui est « juste » pour Osmose et « juste » pour ses visiteurs.

Magali Tuffier