Qui sommes-nous ?

Nous imaginons Osmose comme un projet évolutif, construit brique par brique, sur le modèle de l’effectuation (pour plus de détail l’article dédié).
Comme une réaction chimique, Osmose se développe au gré des apports de chacune des rencontres et expérimentations.

Notez notre parcours riche et varié, ainsi que notre capacité d’adaptation.

Osmose : la fabrique du vivre-ensemble

L’osmose ou être en osmose correspond à un état selon lequel chacun se sent en accord avec l’extérieur, dans une relation juste et respectueuse avec son environnement et avec les autres.

Une osmose c’est aussi un phénomène physico-chimique selon lequel une solution diluée passe par une membrane pour se transformer en une solution concentrée.

De la même manière, Osmose – la fabrique du vivre-ensemble sert de filtre pour atténuer les interprétations et prêts d’intention, pour rationaliser les peurs et les réactions émotionnelles, pour appréhender autrement les situations et les relations interpersonnelles. Il s’agit ainsi de construire des relations de confiance, des dynamiques collectives, une société plus apaisée où chacun puisse se sentir reconnu, intégré, responsable et impliqué pour un mieux vivre-ensemble. 

Dans la mouvance de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et de l’Innovation Sociale

A ses débuts, Osmose était hébergée et accompagnée par la Maison de l’Initiative , Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) qui permet de construire et de tester son activité entrepreneuriale dans un cadre collectif et mutualisé.

Deux ans après, Osmose a été sélectionnée pour être accompagnée par Catalis, incubateur d’innovation sociale porté par l’Union Régionale des SCOP Occitanie-Pyrénées et financé par la Région Occitanie. Cette incubation a été un véritable booster pour consolider les acquis, optimiser le projet et adopter la posture d’entrepreneuse.

En sortant de Catalis, Osmose est d’abord devenue une association loi 1901 à gouvernance collégiale.

Puis, compte tenu du projet d’Osmose, le statut d’entreprise individuelle (EI) rattachée à un écosystème de professionnels pluridisciplinaire a été privilégié.

Tout au long de son parcours, Osmose s’est inspirée de la dynamique de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS)* et l’Innovation Sociale**. 

* L’Economie Sociale et Solidaire place l’efficacité économique au service de l’humain et de l’environnement, et repose sur 4 principes fondamentaux :
– un projet qui a une utilité sociale et qui répond aux enjeux et défis actuels de la société,
– un modèle économique viable,
– une gouvernance démocratique,
– une lucrativité limitée, celle-ci étant un moyen et non une fin en soi. 

** L’Innovation Sociale peut être définie par « le développement et la mise en œuvre de nouvelles idées (produits, services et modèles) pour répondre à des besoins sociaux non ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et créer de nouvelles relations ou collaborations sociales. Ces innovations sont sociales à la fois dans leurs finalités et dans leurs moyens » (Commission Européenne).

Derrière Osmose...

Emmanuelle Le Roy

Plusieurs vies professionnelles qui toutes convergent vers une question centrale :
la place des populations, spectateurs, bénéficiaires, usagers, habitants dans les projets,
l’adaptation des services, des espaces, des réponses à leurs envies, besoins et usages. 


  • 20 ans d’expérience en diagnostic, montage, conduite et évaluation de projets, dont plus de 10 années en tant que coordinatrice / cheffe de projets en organisations internationales et ONGs dans divers pays en état de crise ou d’urgence humanitaire (guerres, déplacements de population, camps de réfugiés, épidémies, catastrophes naturelles),
  • Un ensemble de méthodes et de techniques pour travailler sur les territoires et avec les populations, complétées au fil des expériences dans la médiation culturelle, le développement communautaire, les approches participatives, les théories de changement social, la facilitation de groupe, la concertation et la participation, etc.,
  • Un apprentissage permanent en formation continue : ingénierie de la concertation territoriale et de la facilitation de groupe (Lisode), mobilisation des publics absents dans les dispositifs participatifs (IFREE), méthode SPIRAL (Together France), médiation professionnelle (EPMN), la distance en médiation (ANM), ergonomie (CNAM), etc.

Dans un doux mélange de réalisme et d’utopie, j’opte pour une approche pragmatique, opérationnelle et efficiente.

Profil linkedin

Emmanuelle Leroy