Pourquoi un projet pour mieux co-habiter ?

Le sens et l’utilité sociétale sont les balises des actions d’Osmose.
Pour cela, il nous est essentiel de bien comprendre le contexte et les enjeux pour répondre au mieux aux besoins.

Observation, écoute, engagement déterminent nos missions. 

L’observation des enjeux et des besoins sociétaux

Le projet d’Osmose part du constat de quelques grands enjeux et besoins dans le secteur de l’habitat, entre autres en Région Occitanie notre territoire d’attache.

Il s’agit à la fois de répondre aux besoins actuels mais aussi de prévenir et d’anticiper les différents modes d’habiter et de co-habiter qui se dessinent.

Familles nucléaires, monoparentales, recomposées. Etre en couple sans cohabiter, chacun vivant chez soi. Retour des enfants chez leurs parents dans un contexte socio-économique difficile. Cohabitations intergénérationnelles ou aidants familiaux du fait de l’allongement de l’espérance de vie…

Ces différentes évolutions impactent l’organisation et le partage des espaces privés ainsi que la demande de logements.

Pour 62% des ménages qui arrivent en Occitanie, la migration coïncide avec une modification de la composition du foyer (mise en couple ou séparation, départ des enfants du domicile parental) ainsi qu’un changement dans la typologie de logement. Par ailleurs les expériences pour « habiter autrement » se multiplient (colocation, habitat participatif et intergénérationnel, coliving, etc.).

La valorisation de la pluralité des parcours et des rapports à son logement, complétée par la coexistence d’une grande diversité de manières de vivre, de représentations et de référentiels viennent montrer combien les mixités sociale, culturelle et générationnelle peuvent être une richesse.

La Région Occitanie est une des régions les plus attractives. Entre 2040 et 2050 elle pourrait gagner 25 000 habitants/ an. Nombre de ces nouveaux habitants viennent d’autres régions de France ou de l’étranger. D’autres territoires gagnent des habitants du fait de l’étalement urbain ou des populations urbaines qui quittent les métropoles et qui constituent ceux que l’on appellerait les « néo-ruraux ».

La répartition de la croissance démographique, l’équilibre des territoires et la planification de la demande de logements sont des enjeux majeurs d’une région attractive. En corollaire, il importe de réfléchir à l’accueil des nouveaux arrivants et à la compréhension de leurs habitudes de vie et attentes.

Croissance démographique et attractivité de certains territoires mettent la pression sur les ressources en logement. Les aménageurs sont contraints à une certaine densification urbaine en même temps que les habitants sont à la recherche d’espaces et de maisons individuelles. L’évolution des modes de travail mais aussi la possibilité de vieillir chez soi nécessitent l’adaptation du logement.

Les réflexions sur la ville et l’habitat de demain glissent sur la prise en compte de l’humain et des usages des habitants dans les projets pour couvrir les questions centrales de l’appropriation des espaces et des logements, leur adaptabilité, les relations au voisinage.

Un panel de réponses pour contribuer à un mieux vivre-ensemble

En réponse à ces enjeux et besoins sociétaux, nous vous proposons un panel de services dans le secteur de l’habitat. 

Optimiser la co-habitation

L’impact sociétal de notre projet

En intervenant dans le secteur de l’habitat, Osmose souhaite :

  • Faciliter et fluidifier les relations interpersonnelles, permettre à chacun de définir ses propres solutions face aux difficultés relationnelles, 
  • Participer au renforcement de la responsabilité individuelle et collective, au respect et au mieux vivre-ensemble,
  • Contribuer à une société plus tolérante, reconnaissante de la diversité et de l’altérité,
  • Amoindrir les impacts des situations de tensions ou de difficultés relationnelles sur la santé (stress, insomnies, etc.),
  • Désamorcer certaines situations pour éviter l’enlisement ou l’escalade.